Les diffrentes types dassimilation

1) [Idghm Mouthamathilayn]

C'est lorsque deux mmes lettres se suivent, la premire tant sans voyelle [skin] et la seconde ayant une voyelle [Moutaharrik]. Les deux lettres fusionnent.
Cette assimilation se fait sans [Ghounna] (son nasal) sauf lorsqu'il s'agit de deux mim ou deux noun.
 
Exemple (106/4) :

2) [Idhm Moutajnisayn]

C'est lors de la rencontre de deux lettres qui ont le mme point de sortie [Makhrj] mais qui ont des attributs [Sift] diffrents, la premire tant sans voyelle [skin] et la seconde ayant une voyelle [Moutaharrik]. Il y a alors assimilation de la premire lettre dans la seconde.
Il existe sept cas possibles dans le Coran :

2-1) Assimilation [Idghm] du dal () dans le ta ()

2-2) Assimilation [Idghm] du ta () dans le Dal ()

2-3) Assimilation [Idghm] du ta () dans le Ta ()

2-4) Assimilation [Idghm] du Ta () dans le ta ()

Ici le Ta () disparat mais son attribut [Al-ITbq] reste, c'est--dire qu'on collera la langue au palais lors de la prononciation du ta ().

2-5) Assimilation [Idghm] du Dhal () dans le Za ()

2-6) Assimilation [Idghm] du Tha () dans le Dhal ()

2-7) Assimilation [Idghm] du Ba () dans le Mim ()

3) [Idghm Moutaqribayn]

C'est la rencontre de deux lettres, la premire tant sans voyelle [skin] et la seconde ayant une voyelle [Moutaharrik], dont les points de sortie [Makhraj] et les attributs [Sift] sont proches.
2 Cas sont possibles dans le Coran :

3-1) Assimilation [Idghm] du Lam () dans le Ra ()

3-2) Assimilation [Idghm] du Qaf () dans le Kaf ()
Exemple (77/20) :