Next

Sourate Abraham (Ibrahim)

﴾ ﴿

[Commencer] par le Nom de Dieu le Tout- Misricordieux, le Trs-Misricordieux.

Formule inaugurale des sourates. "Rahmn" et "Rahym" signalent tous les Beaux Noms et Attributs de Dieu. Voir le dbut de la sourate 19.

﴾ ﴿

1 A.L.R. (alif-lm-r'y) ([1]) [ Prophte([2]) ! Voici] un Livre([3]) que Nous t'avons rvl pour qu'avec la permission (bwilyathi, par Volont) du Seigneur tu fasses sortir les hommes des tnbres [pour les conduire] la Lumire, la voie du Puissant honor, du Digne-de-louange.

La nature initiale de l'homme, c..d. de l'homme tel qu'il est cr l'origine, et sa dimension de lumire. Tout ethos satanique extrieur, toute tentation de l'me malveillante (nafs 'ammra(t)) intrieure, suffoquent l'esprit (rh) plong dans l'enveloppe corporelle. La notion fondamentale tudie, qui constituerait l'un des objectifs du verset, serait la domination victorieuse de cette lumire sur les tnbres produites par les dmons et l'me malfaisante, de sorte que l'homme, loign de tous les vices, puisse possder les prcellences morales et mettre en acte les potentiels que le Crateur lui a accords.

Cette transformation purificatrice s'opre avant tout par la permission bidhni de Celui qui lve (rabb). Pour ainsi dire, le "Moteur" c'est Dieu, et la direction prendre (sirt) est celle exactement qui conduit vers le Tout-Puissant (al- azyz) le Digne-de-louange (al hamyd)

Pour atteindre cet objectif sur terre et dans la vie courante, il faut un systme, dans cette opration, le "programme", *e Livre, est le Coran (kitb), le "charg du cours", le "professeur" est le Prophte (ilayka) - vers toi -, grce auxquels l'homme sortira (litukhrija-nnsa) des "tnbres", des "angoisses" (mina-zrulumati) pour entrer dans la "Lumire" (ila-nnr) ; ce sont les "catalyseurs", le but tant Dieu.

Donc le "moteur" (le "dbut") c'est Dieu, et finalement, le "but" c'est Dieu ; par consquent "le dbut et le but c'est Dieu" (huwa-l'awwalu wct-I'khiru LVII/3).

﴾ ﴿

2 Dieu([4]) est Celui qui appartient ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre. Malheur aux impies [qui subiront] un dur chtiment [correctif]

L'Ordre, l'Harmonie et la Loi merveilleux des univers immatriels, dont nous aurons l'occasion de rappeler, et ceux de l'actuel cosmos, connus moiti de tout Je monde, invitent l'homme : primo, les connatre, secundo, se connatre. Ce qui implique un respect profond face l'Ordre Suprme dont la Raison d'tre-mme est te Crateur de l'univers, le Crateur des temps et des espaces, Dieu Trs Haut qui a tabli un Ordre dans tout l'univers, un Ordre intrinsquement et authentiquement bienveillant tout homme.

wa waylun-llilkafiryna ... Quelque soit l'ascendance et le milieu social de l'homme, il a certes, presque toujours le sens des responsabilits. Eu gard aux potentiels mis sa disposition, il est "naturel" qu'il s'entrane dans les sens positifs des "coordonnes" de l'existence. Mais si, obissant son me malveillante et aux tentatives diaboliques, il va, exprs, l'encontre de l'Ordre Suprieur, la courbe de variation de son existence heurte, dans les "tnbres", une ordonne dsastreusement ngative de l'Enfer appele wayl (affliction, malheur).

En bref, le verset dfinit le Crateur de l'univers, et mentionne la position de kafir (impie, incrdule, rengat, etc.). Le prsent chapitre (sourate) indique certains repres fastidieux concernant le kufr (l'impit, l'acte de rejeter les vrits divines,...) et le kfir (celui qui, aprs avoir connu la Loi divine, renie et rejette les vrits concernant la Divinit, plu. kfirn, kuffr, kafara(t).) :

kufr engendre le doute "ngatif (v.9),

kufr "impulse" le kfir expatrier les Prophtes (v.13), en fin de compte, les actions de kfir n'ont pas de poids (v.18 et 26),

kfir est pris au pige du Diable (v.22). [D'ailleurs le premier kfir, dans le domaine "non-humain" fut Satan, chaytn],

kufr cause la mconnaissance des bienfaits et des dons gracieux, et par l mme le kfir et ses semblables se conduisent l'abme (v.28),

kufr amne prendre des gaux pour Dieu le Trs-Haut (chirk) (v.30),

l'homme inattentif risque de devenir kfir (v.34), dbouchant l'idoltrie (v. 35),

kufr dtermine le regret et la contrition dans l'au-del (v.44),

kfir est rus (v.46),

kfir n'a aucune foi au Crateur de l'univers, ni au Jour du Jugement dernier, XII, 37. Les abus dans la vie immdiate le trompent assez pour se moquer des croyants, H, 212. Il est perdant, XXXIX, 63, et perdu. Cela va de mme pour les groupes, socits, systmes,...

kfir est pris au pige de ses actions (v.49 et 50).

﴾ ﴿

3 [Les impies, idoltres, hypocrites, injustes, etc. sont] ceux qui prfrent [abusivement et illicitement] la vie d'ici-bas a la vie future (commettent les pchs, rejettent obstinment les enseignements clestes, etc.). Ils cartent [les hommes] du chemin de Dieu, ils veulent tortueux [ce chemin]. Ceux-l sont dans un profond garement.

L'homme est sollicit s'en remettre aux dons gracieux du Crateur dont le premier est son existence et le suivant sa guidance. Les tapes de son existence sont:

- avant la conception du corps matriel (dharr),

- de la conception la naissance (au sein de la mre),

- de la naissance la mort (la vie en ce monde),

- de la mort la rsurrection (barzakh),

- le Jour du Jugement dernier (qyma()),

- aprs le Jugement dernier (l'Enfer ou le Paradis ternel).
À noter que, d'habitude, ces tapes sont irrversibles([5])

[Avoir une bonne ducation, faire des tudes, travailler, accomplir des recherches et vivre de faon honnte sont des obligations du premier ordre de l'institution islamique. La vie matrielle n'est pas le but, ce n'est qu'un moyen pour gagner les phases suivantes.]

Nous cherchons pour l'instant approfondir la problmatique de la vie formelle et ses rapports avec les stades suivants.

L'un des caractristiques de kfir consiste en un attachement abusif et injuste au monde matriel et immdiat, et le rejet de l'au-del. Or l'homme, cet tre infini, ne saurait tre limit l'ici-bas, phmre et prcaire. Sinon esclave de ses dsirs, son orgueil inique et sa jalousie, il commettra n'importe quelle injustice, tyrannie ou massacre.

Le Prophte (saw) a dit : hubbu-dduny r'asu kullu khaty'a(t)in.

L'attachement dmesur au monde habituel est source de toute faute.

wa yasuddna ... Se laisser aller vers kufr cre cette partialit ngative dont le produit pre sera d'"assombrir" la vie et la nature des hommes ordinaires en perturbant l'Idal et en semant des doutes dans leur conscience [sous forme de certains articles, confrences, livres, ou n'importe quel systme, de courte ou longue chance, minutieusement conus.]

ul~'ika fy dalli(n) bacydin Les gars (garant) sont dans un double garement.

﴾ ﴿

4 Nous n'avons envoy de Prophte que dans la langue de son peuple afin qu'il leur explique [la parole de Dieu] d'une faon comprhensible. Dieu gare (dlaisse) celui qui [obstinment] Veut [s'garer], et II guide Celui qui veut [sincrement se guider]. Il est le Puissant honor, le Tout Sage.

Il n'y a pas lieu de mettre l'accent sur la linguistique de la langue arabe totalement adquate pour "vhiculer" la Parole divine.

D'un point de vu plus gnral, on pourrait dire que la mission cleste authentique est toujours adresse l'homme ( l'individu, au peuple, l'humanit tout entire) dans une "forme de langue" ajuste la comprhension.

fayudillu-llahu...

-   D'une part les potentiels de faire le mal et/ou le bien sont placs en l'homme par Dieu,

-   d'autre part, les maux et/ou les biens sont dfinis et discerns, au long de l'histoire par les Prophtes de Dieu,

-   enfin l'acte libre (ikhtiyar) et le choix (intikhb) sont donns l'homme, ainsi que les moyens d'agir sont crs par Dieu, pour ainsi dire, au fond, toutes les lois authentiques appartiennent Dieu, que ce soit la loi d'garement ou celle de guidance, etc. Autrement dit : La juste loi d'garement et celle de guidance appartiennent exclusivement Dieu.

wa huwa-azyzu-hakymu : Tout se passe en fonction de hikmat (la sagesse, la raison,...) et izzat (honneur, dignit, valeur,...)

Les attributs cazyz et hakym refltent l'ide de l'Excellence, de la transcendance de l'"Être Ncessaire" (Wjib), "Existant" de toute "Eternit" et le seul "Subsistant de par "Soi", le "Tout-Misricordieux, Les "Actes" de Dieu ("Egarer", "Guider" etc.) sont bil-kayf wa l tachbyh (on ne peut pas les comparer par exemple aux actes de l'homme). Ils ne sont pas relatifs.

﴾ ﴿

5Nous avons envoy Mose avec Nos signes : Fais sortir ton peuple des tnbres la Lumire. Rappelle-leur les jours de Dieu . Il y a vraiment l des signes pour tout homme qui persvre [ continuer sur le chemin de Dieu et] reconnaissant.

Diriger les hommes des "tnbres" vers la "Lumire" reste l'objectif principal du message des Prophtes de Dieu le Trs-Haut. Ici le Coran cite le cas de Mose et de son peuple, o Dieu ordonne son Prophte de retracer et d'expliquer son peuple les"Journes de Dieu"

(ayymu-llah)([6]) dans lesquelles il y a tant de leons (yt)([7]) pour ceux qui patientent placidement (sabbr)([8]) [sur le chemin de Dieu] et pour les reconnaissants (chakur)([9])  

﴾ ﴿

6 Quand Mose dit son peuple : Rappelez-vous le bienfait de Dieu quand II vous a sauvs des gens du Pharaon qui vous infligeaient un pire tourment, gorgeaient vos fils et laissaient vos femmes en vie [domestiques], c'tait une grande preuve pour vous [dlivrer] venant du Seigneur.

Le mme terme de la remmoration du cur (dhikr) mentionn dans le verset.5, en tmoignage du problme des Pharaons, sollicite les croyants remettre en regard la Matrise totale de Dieu sur celle d'un leader ou un groupe inique sur la Terre.

Pharaon qui se nomme "dieu", drang par rve dont l'interprtation serait : "il natra un garon qui renversera ton trne", ordonne de tuer tous les nouveau-ns garons.

Quelques soient les formes des "tnbres", elles paralysent la vie et, s'en dbarrasser est un don l'homme. L'apparition des "tnbres" constitue preuve (bala).

﴾ ﴿

7 [Enfants d'Isral, souvenez-vous] lorsque le Seigneur a proclam : Si vous tes reconnaissants, Je multiplierai pour vous [Mes bienfaits], mais si vous devenez impies [ingrats, etc.], Mon chtiment est bien svre.

Il semble que cette attitude intrieure de reconnaissance (chukr) soit la note la plus caractristique de l'axiologie humaine. Ici on apprend que la reconnaissance apporte un surcrot de bienfaits accords par Dieu.

Une tradition rapporte d'Imm Sdiq (as)- nous claire ce propos :

Le minimum de la reconnaissance, c'est d'prouver que le bienfait reu vient de Dieu... 'adna-chchukra ru'yata-nimata mina-Allahi

Et d'Imm Sajjd (as) : Le plus reconnaissant parmi vous envers Dieu, c'est le plus reconnaissant envers les hommes 'achkurukum

li-llhi, 'achkurukum li-nnsi

", Et s'adressant Dieu il dit : "Comment pourrais-je te prsenter mes gratitudes, tandis qu'elles-mmes ncessite un remerciement envers Toi" kayfa ly bi-ttahsyli-chchukry iyyka yaftaqir 'ila chchukrin.

wa la'in kafartum inna cadhby lachadydun : Une mise en garde trs svre aux ingrats, qui prouveront un regret intense d'avoir dni les bienfaits reus.

﴾ ﴿

8 Mose [leur] dit : Si vous devenez impies (ingrats, etc.], vous et tous ceux qui sont sur la terre, Dieu est Riche (il n'a besoin de rien et c'est Lui qui enrichit tout) II est Digne-de-louange.

L'appel du Prophte s'adresse tout le monde. Ici l'accent est mis sur deux Attributs de Dieu :

ghaniyy (Le Tout Riche, Sans Besoin) et hamyd (le Seul Adorable, le Seul Digne-de-Louange).

L'impit et/ou l'ingratitude d'un homme, d'un groupe d'hommes, mme de tous les hommes, ne change en rien les lois de la Cration. Dieu est Excellent. On rcolte ce qu'on a cultiv.

﴾ ﴿

9 Ne vous est-elle pas parvenue la nouvelle [des impies] qui ont t avant vous : les [impies des] peuples de No, des cAd, des Thamoud et ceux qui ont t aprs eux ? Ne les connat que Dieu [et c'est Lui qui vous communique leur nouvelle].

Leurs Prophtes leur ont apport les preuves. Mais [les injustes] portrent les mains leur bouche [s'en mordirent les doigts de colre ou de moquerie] et dirent : Nous ne croyons pas votre message, nous sommes dans un doute profond au sujet de ce vers quoi vous nous appelez.

Si la virtualit de kufr (l'impit, ...) et de l'injustice n'est pas contrle, si elle est mise en action, elle dtruit tout.

Hormis l'injustice du Pharaon, ici sont esquisses les nouvelles du peuple de No, des cÂdites et des Thamoudites, comme admonitions.

N'importe quelle forme d'idoltrie, d'ignorance, d'attachement dmesur au monde matriel, de pchs et d'injustice crent cet tat d'esprit voil et "assombri" par les effets nfastes des vices susdits, et la nature intime (fitrat) est perturbe par d'incessants doutes (chakk et rayb)

﴾ ﴿

10 Leurs Prophtes dirent : y a-t-il un doute au sujet de Dieu, le Crateur des deux et de la terre ? Il vous appelle pour vous pardonner vos pchs et vous donner un dlai jusqu' un terme dtermin. [Les impies] dirent : Vous n'tes que des hommes comme nous et vous voulez nous carter de ce qu'adoraient nos pres. Apportez-nous un argument clair (dcisif) !

La solution primordiale pour se librer de ladite situation (chakk) consiste rflchir sur la cration des Cieux et de la Terre (et leur rsums dans l'homme([10])).

Ftir([11]) voque :

A- le mystre de rapports du Crateur et de la crature (Cieux, Terre, homme',...).

B - le secret du rapport des Prophtes et des non-prophtes.

﴾ ﴿

11 Leurs Prophtes leur dirent : En fait, [physiquement] nous ne sommes que des hommes comme vous, mais Dieu accorde Sa grce qui II veut parmi Ses adorateurs. Nous ne pouvons apporter une preuve (un miracle) qu'avec la permission (Volont) de Dieu. Les croyants doivent s'en remettre Dieu

La rponse des secrets auxquels ne seraient admis que les initis, est divulgue, et nous ressentons la ressemblance physique entre les Prophtes et les autres hommes (voir B du v. 10) d'une part, et des liens troits entre les cibd (les croyants, pieux, hommes adorateurs de Dieu, etc.) en gnral et les Prophtes, en particulier, avec Dieu le Protecteur et le Rpondant (wakyl) d'autre part (A du v.10).

Du point de vue de l'apparence et du physique, les Prophtes (et les cibd) sont des hommes, mais ils sont conscients de toutes les tapes de l'existence; ils se soumettent entirement au Crateur de l'univers, Lui obissent et L'adorent ; ainsi, ils trouvent d'autres dimensions. Ils s'harmonisent avec la Volont divine ; s'il veut, ils prsenteront des vnements extraordinaires de caractre surnaturel, des miracles ; sinon il n'y aura rien.

wa ala-llahi faliyatawakkali-lmu'minna : La notion de tawakkul([12]) (au fond, se confier Dieu) est le privilge de tous les croyants, de chacun en fonction de son rapprochement de Dieu.

﴾ ﴿

12 et qu'avons-nous ne pas nous en remettre Dieu alors qu'il nous a guids au bon chemin ? Nous endurerons les perscutions que vous nous infligez [et nous continuerons notre message]. Ceux qui cherchent qui se confier, qu'ils s'en remettent Dieu.

Les Prophtes dvoilent un autre secret : wa qad hadn subulan. Relativement ses efforts purs, conformes la Loi Rvle, et en s'en remettant Dieu (tawakkut), le croyant est guid point par point. Il bnficie de la guidance et du secours cleste. Il est paisible, serein, valeureux, ne marchant que dans la Voie de Dieu, ne pensant qu' faire du bien, ne parlant que de la vrit, il ne recherche que l'agrment de Dieu. Les Prophtes sont les hros, tes matres choisis de ce "trajet". Le verset 29 (de la Sourate al-'Ankabout, 29: 69) dit

: " Ceux qui font l'effort pour accomplir Nos commandements, Nous les dirigerons sur Nos chemins"

.

wa lanasbiranna ... Ils sont invits avoir de la patience (sabr) (qualit qui fait supporter volontairement les difficults afin de les rsoudre selon la Volont de Dieu).

Bien sr, dans ce monde l'homme aura des peines et des maux supporter; ces peines licites et ces maux bnfiques donneront leurs fruits (11/155-157).

wa cala-llhi faliyatawakkali-lmutawakkilna La consquence des actes du mutawakkil est l'ouverture de son cur vers l'horizon divin, ce quoi l'esprit humain aspire.

﴾ ﴿

13 [Mais] les impies [obstins] dirent leurs Prophtes : Nous vous bannissons de notre pays, moins que vous ne reveniez notre religion- ! Alors le Seigneur rvla [aux Prophtes] : Nous allons faire prir les injustes

L'amour cote cher. Quoiqu'un Messager divin soit immacul et loin de tout penchant injuste vis vis de la vie mondaine, et qu'il ne veuille que le bonheur des autres, ceux qui sont kfir (Impies, incrdules,...) le menacent d'expulsion (parfois de mort). Mais d'autre part, il a le support divin qui le rassure et rvle, au moment requis, le bilan de la situation : Les injustes sont destins prir.

﴾ ﴿

14 Et vous installer [sain et sauf] sur la terre aprs [les avoir fait prir]. C'est [la rcompense] pour celui qui redoute [rvrenciellement, de se trouver exclu de la misricorde lors de] Comparatre devant Moi et qui redoute [pieusement] Mon chtiment.

Sur le plan temporel, l'homme est rcompens selon ses uvres; l'accomplissement des dcrets rvls lui confre une autre valeur.

Pour chacun, chaque priode, le inonde et la vie ont une signification. Les croyants, les hommes de Dieu et les Prophtes ressentent une autre signification car, ils seront "tablis" par Dieu.

﴾ ﴿

15 [Les Prophtes] demandrent [ Dieu] de les assister contre eux. Et tout tyran insolent fut perdant [sombr dans le rsultat de ses crimes]

L'esprit humain anticipe les dons gracieux qui lui sont promis. Pendant et aprs avoir "patient" et rsist (sabr) aux difficults et aux menaces des injustes, les Prophtes tmoignent du succs et de la victoire; tandis que les oppresseurs comprennent leurs injustices et leurs mchancets.

De rimm Bqir (as) :anyd est celui qui se dtourne de la Vrit (du Crateur) ( al canyd almifrid cani-lhaqq).

﴾ ﴿

16 L'Enfer le guette, et il sera abreuv d'une eau purulente (dsagrable) min war'ih jahannam ... Qu'est donc la Ghenne (jahannam),l'Enfer ?

L'homme, cette crature noble et complexe, change du plus infini (tat super-anglique) moins infini (tat infrieur celui des animaux), reoit son impulsion, la lumire de sa vie, du Crateur de l'univers.

Si dans le domaine de sa libert, malgr la raison (caq!) la nature intime (fitrat) et la Loi Rvle (Wahy), il commet des pchs([13]) et des injustices, et va rencontre de l'Ordre voulu dans l'univers, il se met dans une situation infernale. Dans ce monde, il ressentira une petite partie des tourments([14]), mais dans l'au-del il se retrouvera confront son enfer l'chelle relle. La totalit des effets nfastes de ses actes apparatront tel qu'ils l'envahiront, ce sera l'Enfer (c'est dire le regret absolu d'tre coupable).

Dans le Coran, les caractristiques de cet Enfer sont cit plusieurs reprises dont l'une est m'in sadydin([15])  

﴾ ﴿

17 Qu'il avalera petites gorges, sans (qu'il puisse) l'avaler aisment (il en a horreur). La mort l'assaillira de partout, mais il De mourra pas, il sera poursuivi d'un chtiment dense (les consquences de ses actions abominables).

La prsentation de m'in sadydin dans la "gorge" du tyran ou kfir est assimil "avaler aux petites gorges" (yatajarrefu). Le coupable a mis un systme en marche auquel lui-mme ne peut chapper ; il ne peut nullement refuser le "fluide ngatif, il l'avalera malgr lui ; il serait beau de mourir ! Mais il n'y aura pas de mort, il se retrouvera dans un tat plus pnible encore. Il comprendra et vivra les effets nfastes de ses actes illicites et destructifs. Un tourment insupportable l'envahira alors.

﴾ ﴿

18 Ceux qui nient le Seigneur [et les enseignements clestes], leur travail est semblable de la cendre expose un vent violent un jour d'ouragan.

Ils n'ont pouvoir sur rien de ce qu'ils ont accompli. C'est l le profond garement.

Le kfir insiste sciemment sur ses actes et programmes sataniques. Mais tant donn qu'ils sont opposs l'Ordre Voulu (le bien tre de l'homme), ils n'ont qu' tre liminer. Le verset illustre par analogie une situation comprhensible pour tout le monde.

﴾ ﴿

19 [O homme impie, pcheur, injuste, etc.] ne Vois-tu pas que Dieu a Cr les cieux et la terre (leur tre, les lois qui y rgnent, leurs sciences, etc.) en toute vrit (selon la sagesse) ? S'il veut II vous fera disparatre et Il fera surgir une nouvelle cration.

Le verset19 interroge directement l'homme qui, parfois orgueilleux, se trompant par son pouvoir, se met sur une mauvaise voie. Combien de gens, de bandes, de nations, de "ismes" qui ont t anantis cause de leur kufr et de leur injustice.

La seule ligne utile, et qui survit, c'est la ligne des Prophtes et leurs Successeurs.

La question fondamentale pose dans le verset 10 est reprise ici, ajoutant le mot bi-lhaqqi qui marque le srieux de la cration.

Le terme yudhhibkum indique un Attribut de Dieu, celui de icdm (faire disparatre, faire de T'tre", le "non-tre). Le terme yd'ti bikhalqinjadydin indique l'Attribut 'ibd' (la cration initiale, absolue).

﴾ ﴿

20 Ce n'est pas difficile pour Dieu.

Dans le verset 19, les deux Attributs relatent la Puissance infinie de Dieu. Par consquent, rien n'est difficile pour Dieu dans le microcosme et/ou dans le macrocosme; sur Terre, dans les Cieux ou entre eux.

﴾ ﴿

21 [Le Jour o] tous [les hommes] comparatront devant Dieu, les faibles diront aux [oppresseurs] orgueilleux : Nous vous avions Suivis, pouvez-vous [nous tre utiles maintenant et]:nous ter un peu du chtiment de Dieu ? Ils diront : Si Dieu nous avait guids [ce qui n'tait pas possible cause de nos injustices, nos impits obstines, etc.], nous vous aurions guids.

[Maintenant] c'est pareil pour nous de nous agiter ou de patienter, il n'y a pas de refuge pour nous.

Immdiatement aprs avoir mentionn le Jour du Jugement dernier, une srie de dialogues a lieu entre les oppresseurs-orgueilleux et les opprims [vicieux] dont on tire la leon suivante : obir aux injustes, aux orgueilleux, aux oppresseurs,..., et les suivre en aspirant la russite et au bonheur, est une autre erreur, un autre pige. L'Imam Ali (as) a dit :

la vrit n'est pas dcele par les gens ... Connais la vrit pour connatre les " hommes de vrit ".

﴾ ﴿

22 Quand tout sera accompli, Satan dira : Dieu vous a fait une promesse vraie, mais moi je vous ai fait une promesse que je n'ai pas tenue [et je vous ai tromps]. Je n'avais aucune autorit sur vous sauf que je vous ai appels et que vous m'avez rpondu. Ne me blmez donc pas, blmez-vous vous-mmes. Je ne vous suis d'aucun secours et vous ne m'tes d'aucun secours. Je renie (rejette) le fait que vous m'ayez associ [ dieu]. Les injustes [obstins] subiront un chtiment douloureux.

Le dialogue de Satan (chaytan)([16]) est mentionn afin de servir de leon ceux qui rpondent ses appels. Le croyant, voyageur du chemin de Dieu,..., doit prendre garde Satan et galement tous les tres qui se trouvent dans un tat diabolique.

﴾ ﴿

23 Ceux qui Croient [en Dieu Unique] et travaillent bien [utile eux-mmes, la socit humaine et pour la cause de Dieu] Seront introduits dans les jardins [de bienfaits] en bas desquels les rivires [de bonheurs] coulent. Avec la permission (par la volont) du

Seigneur, ils y seront ternels. Ils y seront reus par

salm (paix) (venant de Dieu].

A la grande ide de tawhd (l'Unicit) et de mi'd (Le "retour pour le Jugement final") vient s'ajouter la notion d'une thique et d'un mrite que l'on peut acqurir par ses uvres.

Ce verset dclare le but de la Cration.

L'homme aura, enfin, le "gain", la rcompense de ses actions et de ses intentions (11/281, LII/21, etc.)

Les consquences des actes et des intentions de ceux qui s'harmonisent joyeusement avec la Cration (alladhyna 'man) ainsi leurs travaux, tudes, programmes, dmarches, initiatives, ... , et leur vie, s'ils sont conformes et vont dans le mme sens que l'Ordre Voulu de la Cration (camil-ss_lihati), les amneront d'autres niveaux, les feront transcender dans d'autres orbites auxquels la nature intime (filrat), le cur (qalb) et l'esprit humain (rh) aspirent, et sur lesquels la Loi Rvle, les Prophtes et Messagers attirent l'attention de l'homme, o sont prsents les Compliments du Crateur de l'univers (tahiyyatuhum fyh salamun).

﴾ ﴿

24 Ne vois-tu pas comment Dieu compare la bonne parole un bon arbre dont la racine tient ferme et dont le branchage est dans le ciel?

﴾ ﴿

25 [Le bon arbre] donne ses fruits tout moment avec la permission du Seigneur. Dieu propose des paraboles aux hommes afin qu'ils rflchissent.

La destination du voyageur du chemin de Dieu consiste parvenir aux grades levs des Amis de Dieu et pour ainsi dire devenir un kalima(t)an tayyiba(t)an.

Tout sujet, programme, parole,..., pur et revivifiant est un kalima(t)an t_ayyiba(t)an. Ainsi le leitmotiv de l'Islam, "Lilha illa-llh" (II n'y a divinit que Dieu); 'amr " (l'Ordre,); "kalmu-llh" (La Parole de Dieu), les Prophtes, les Amis de Dieu, etc. sont des kalima(t)an t_ayyiba(t)an ("mots excellents").

Les deux versets 24 et 25 expliquent le processus de l'manation et "l'arrive" de la lumire.([17]) Le kalima(t) est une lumire manant de Dieu, o se trouvent toutes les sagesses et la matire des sciences et, d'o dcoulent tous les savoirs des savants (XXLX/43, XXXV/28), un

vif plaisir de l'intelligence humaine, de faon concrte, joyeuse et active.

asluha thbttun.([18]) Ce ou celui qui diffuse et reflte la lumire (le Coran, le Prophte, les Imms [lus par Dieu] les Amis de Dieu homme et Matre parfait) est un thbit([19]).

tu'ty ukulah Les fruits dlicieux de la guidance et de la rception de la lumire se produisent chaque occasion par la Permission du Seigneur de l'univers (voir v. 27).

﴾ ﴿

26 Et la mauvaise parole est comme un mauvais arbre qui a t dracin de la surface de la terre, il n'a nulle tenue.

Kufr, (l'impit, le rejet des vrits divines, etc.), chirk (l'assimilation Dieu d'un autre tre, ...), zulm (l'injustice, tyrannie, ...), nifq (l'hypocrisie,...) et tout programme et intervention malsains pour l'homme et pour l'humanit sont analogues un "mauvais arbre" dracin. Par consquent, ce dernier n'aura aucune utilit pour l'homme, si ce n'est qu' tre dangereux, car il n'est pas arros par l'eau divine pure et saine et ne donne que les fruits des passions sataniques.

﴾ ﴿

27Dieu affermit [les pas et les curs de] ceux qui Croient [en Lui], par la parole ferme, ici-bas et dans l'au-del. Dieu gare (n'approuve pas et dlaisse) les injustes [obstins]. Dieu fait Ce qu'il Veut (parfaitement juste).

La premire partie du verset est le dveloppement du terme thbit (verset.24), ajout la nouvelle notion du processus de guidance et d'illumination des croyants et voyageurs sur le chemin de Dieu par les thabiti (les Assurs, les Constants, les Matres parfaits,...) dans la vie quotidienne fi-lhay(t)i-dduny qui se poursuit dans l'autre monde fi-l'khira(t)i.

wa yudjlu-llhu-zzlimyna : voir verset.4 dans le contexte actuel.

wa yafalu-llahu ma yach'u : Dieu est Ralit, Vrit, (haqq), Sublime et Omnipuissant (cAzyz), Tmoin {Chhid) Indulgent et Tout Pardon (Gkafr), Crateur (Khliq), Meilleur des Juges (khayru-hkimyn),... donc II fait ce qu'il Veut. Tous Ses actes sont bass sur la Raison, la Sagesse, la Justice et la Bienveillance parfaite.

﴾ ﴿

28 Ne vois-tu pas ceux (les ingrats, les dirigeants injustes, etc.) qui changent les bienfaits de Dieu contre l'impit et mettent leur peuple dans une situation de perdition?

Next